Archives du Jour : 04/12/2012

Le Devoir: La ministre Maltais en quête d’une issue

Aérodrome de Neuville – La ministre Maltais en quête d’une issue

Isabelle Porter   1 décembre 2012  Ville de Québec

Photo: Le Devoir:</p><br /><br /><br />
<p>Aérodrome de Neuville - La ministre Maltais en quête d’une issue<br /><br /><br /><br />
Isabelle Porter   1 décembre 2012  Ville de Québec</p><br /><br /><br />
<p>Photo : La Presse canadienne (photo) Jacques Boissinot<br /><br /><br /><br />
Agnès Maltais<br /><br /><br /><br />
Alors qu’un document secret fait surface dans le dossier de l’aéroport de Neuville, la ministre Agnès Maltais est plus résolue que jamais à agir. Reste à savoir comment.<br /><br /><br /><br />
« Le promoteur passe par les lois fédérales pour violer toutes les règles consensuelles qu’on a dans la société », déplore la ministre responsable de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.</p><br /><br /><br />
<p>Rappelons qu’en vertu de deux jugements de la Cour suprême, il est possible d’aménager un aérodrome au Québec sans l’autorisation de la municipalité ou de la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ). Un simple enregistrement auprès de Transports Canada suffit.</p><br /><br /><br />
<p>Jeudi, Mme Maltais rencontrait le maire de Neuville, Bernard Gaudreau, pour « faire le point » dans ce dossier. Ils ont notamment discuté d’un document obtenu par les opposants, qui démontre qu’en 2011, le promoteur avait l’intention de faire du petit aéroport « le plus grand aérodrome au Québec ».</p><br /><br /><br />
<p>Obtenu en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, le document provient du Bureau de la Capitale-Nationale. Il avait été rédigé par un fonctionnaire à la suite d’une rencontre avec le promoteur Neuville Aéro.</p><br /><br /><br />
<p>Sur les notes manuscrites, on peut lire que l’entreprise « pourrait rapatrier des petits avions » de l’aéroport Jean-Lesage. Or, on apprenait récemment que les petites compagnies d’aviation de cet aéroport étaient justement mécontentes des nouvelles taxes que leur imposait cet aéroport.</p><br /><br /><br />
<p>« L’objectif à long terme est de devenir le pôle en petite aviation », peut-on aussi lire dans la note.</p><br /><br /><br />
<p>Interrogée à ce propos, la ministre Maltais se dit peu surprise. « À l’époque, je savais qu’il y avait eu le dépôt d’un premier plan d’affaires au Bureau de la Capitale-Nationale, et je savais déjà qu’il y avait des objectifs de développement. C’est pour ça que je proteste autant et que le maire de la municipalité proteste autant. »</p><br /><br /><br />
<p>Mme Maltais n’est toutefois pas en mesure de dire ce qu’elle entend faire dans ce dossier. « Il faut que je réfléchisse un peu à la prochaine étape. »</p><br /><br /><br />
<p>Mains liées</p><br /><br /><br />
<p>Elle souligne par ailleurs que Neuville n’est pas seule dans ce dossier. « Allez voir du côté de Lévis. Là aussi, semble-t-il, ils commencent à craindre ce qui se passe à [l’aérodrome de] Pintendre. »</p><br /><br /><br />
<p>L’administration de la mairesse Danielle Roy-Marinelli est en effet mécontente. « On a les mains liées là-dedans », explique le porte-parole Alain Vézina. Quant à d’éventuelles démarches de Mme Maltais dans ce dossier, il se montre prudent. « On ne peut pas être contre ça. » Pour l’heure, la ville recommande aux citoyens qui se plaignent de l’aérodrome d’interpeller leur ministre fédéral.</p><br /><br /><br />
<p>Du côté des propriétaires de l’aéroport, on martèle que le scénario du plus grand aérodrome est impossible actuellement. « On ne peut pas devenir le plus grand aérodrome au Québec. On a une piste de 3000 pieds », répète Martin Mercier de Neuville Aéro. Ce dernier reconnaît que « c’est lui » qui était présent à la rencontre au Bureau de la Capitale-Nationale en 2011.</p><br /><br /><br />
<p>Invité à expliquer le contenu de la note, il n’a pas voulu dire si, oui ou non, son contenu était faux. « Je n’ai pas dit que ce qui était marqué n’était pas vrai, dit-il. Je n’ai pas dit qu’on n’aimerait pas ça le faire. Ce n’est pas dans nos plans et ce n’est pas quelque chose qu’on veut faire. On n’est pas à cette étape-là. »
Photo : La Presse canadienne (photo) Jacques Boissinot

Agnès Maltais

Alors qu’un document secret fait surface dans le dossier de l’aéroport de Neuville, la ministre Agnès Maltais est plus résolue que jamais à agir. Reste à savoir comment.

« Le promoteur passe par les lois fédérales pour violer toutes les règles consensuelles qu’on a dans la société », déplore la ministre responsable de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.

Lire la Suite

Aérodrome de Neuville : un projet plus imposant que prévu?

La ministre Maltais réitère son appui aux opposants