Archives du Mois : octobre 2015

ENCORE DE LA DÉSINFORMATION !

Neuville Aéro coute cher aux contribuables et le groupe tente de faire passer l’odieux sur le dos des opposants.

En effet, Neuville Aéro qui a dû se défendre une nouvelle fois le 23 septembre dernier, mentionne au Courrier de Portneuf que : « La ville de Neuville a pris la relève en utilisant l’argent des contribuables pour financer le combat d’une poignée d’opposants».

C’est complètement faux !

Le comité de citoyen demande simplement à ce que le développement de l’aérodrome de Neuville soit fait de façon responsable dans le respect des lois et des règlements qui lui sont applicable.

Si le Procureur Général du Québec, la municipalité de Neuville et les procureurs de la CPTAQ entendent vouloir faire respecter les lois et règlements provinciaux qui eux, estiment être valides et applicables, les citoyens et opposants n’ont rien à voir avec ces décisions.

Les autorités compétentes ont la responsabilité de faire respecter les lois et règlements en vigueur et si Neuville Aéro s’y oppose, selon la loi, c’est à eux de faire la preuve devant les tribunaux que les infractions reprochées sont non fondées.

N.B : C’est uniquement à cause de leurs contestations que les contribuables auront des frais et les opposants n’ont absolument rien à voir la dedans !!!

Pour la COPA, c’est un harcèlement sans fondement mais les procureurs du gouvernement provincial et ceux de la municipalité, cela seraient plutôt des manquements aux lois et règlements du Québec !

Par ailleurs, la tournure des récents évènements et surtout, l’absence répétée du Procureur Général du Canada dans les dossiers juridiques concernant l’utilisation des sols aux aérodromes privés inquiète beaucoup le milieu de l’aviation.

Nous croyons que c’est directement lié aux faits suivants : «En l’absence de mesures fédérales de contrôle de l’utilisation des sols valides et applicables à ces terrains, le fédéralisme ne commande pas un vide réglementaire, un résultat qu’entraînerait l’exclusivité des compétences» (Source : Cour Suprême du Canada, Lafarge 2007)

Autrement dit, puisque le fédéral n’émet pas de permis ni d’autorisation pour les aérodromes privés et qu’aucune entrave à la mise en œuvre des aéronefs (la liberté de voler) n’est mise en cause, alors il n’y a aucun conflit d’application avec la loi du fédéral.

La collaboration fédéral-provincial-municipal demeure donc essentiel pour assurer un développement responsable aux aérodromes privés et la loi…c’est la loi!

 

http://www.courrierdeportneuf.com/…/La-COPA-finance-la-de…/1

Attaquée à répétition, Neuville Aéro pourra compter sur le financement de la Canadian Owners and Pilots Association (COPA) pour mener «la lutte contre ceux qui menacent ses activités et ses installations de l’aérodrome de Neuville».
COURRIERDEPORTNEUF.COM

© Courrier de Portneuf – Archives

Selon Jean-Pierre Lorrain, certains propos du candidat conservateur Joël Godin sont venus ternir la qualité des échanges lors de la table ronde organisée par CJSR, une semaine avant le débat (photo).

J’ai regardé la Table ronde du 21 septembre impliquant les candidats de Portneuf – Jacques-Cartier à la TVC Portneuvoise. Une formule intéressante et instructive. Je salue la qualité des candidats. Par contre, certains propos du candidat conservateur Joël Godin sont venus ternir la qualité des échanges. Selon lui, si le dossier de l’aérodrome de Neuville n’a pas eu d’écoute à Ottawa… c’est la faute du député du NPD! 

Autrement dit, si son lieutenant conservateur et ministre de l’époque Denis Lebel n’a pas entendu les demandes contenues dans les lettres et motions unanimes qui lui ont été adressées en 2011-12 par : 1. le maire et élus de Neuville; 2. la population de Neuville; 3. l’Assemblée nationale;  4. l’UPA;  5. les quatre  ministres du Québec;  6. la  Fédération québécoise des municipalités; 7. la Fédération canadienne des municipalités et plusieurs autres organismes publics, selon lui, c’est la faute à Élaine Michaud, et Denis Lebel n’a absolument rien à se reprocher.Pour le «deux poids deux mesures» et le manque de clarté dans les traitements des dossiers Neuville et Parkland, en Alberta, que la sénatrice Josée Verner (ex-ministre conservatrice) soulevait au comité sénatorial de C-43 en novembre dernier, est-ce encore la faute à Élaine?

Soulignons que c’est justement le projet de loi C-43 qui a conduit aux modifications de la Loi sur l’aéronautique pour qu’un cas comme Neuville ne se reproduise plus jamais et que le développement des aérodromes privés soit fait de façon plus responsable.

En terminant, je suppose que si le Canada est le seul pays du G7 à être en récession et que notre dollar est en chute libre… Pour M. Godin, ce n’est sûrement pas la faute à Stephen non plus?

 

Jean-Pierre Lorrain

Neuville