UN NIVEAU DE SÉCURITÉ DÉFAILLANT ?

Pour l’aérodrome privé de Parkland en Alberta, le ministère a exigé un plan de de gestion de la faune et la mise en œuvre un système de gestion de la sécurité parce que :

1. Le site n’avait pas accès à l’aqueduc municipal.
2. Il y avait une résidence à 500 mètres du site.
3. Il y avait un sanctuaire d’oiseaux à 5 km du site.

Maintenant, Parkland est un Aéroport en règle et il respecte toutes les recommandations de sécurité du ministère des Transports du Canada. Pour le ministère, il s’agissait d’une question d’intérêt public, l’aérodrome devait être certifié!

Pendant ce temps à l’Aérodrome privé de Neuville avec :

1. Un site qui n’a toujours pas accès à l’aqueduc municipal.
2. Une résidence à 200 mètres du site et dans l’axe de la piste.
3. Un sanctuaire d’oiseaux à 3 km du site. (Péril aviaire élevé selon T.C)
4. Un espace aérien non contrôlé à 3 km de celui de Jean-Lesage qui lui est contrôlé.
5. Un espace aérien très limité et directement sous l’axe d’approche 06 de Jean-Lesage.
6. Un parc pour enfant sous les circuits de vol (VFR) de l’aérodrome à 2.8 km du site.
7. Un centre de collecte de déchets putrescibles (dépotoir à ciel ouvert) à moins de 8 km du site. (Péril aviaire élevé selon Transport Canada)
8. Un cours d’eau réglementé par la MRC sous la piste.
9. Des champs de maïs à moins de 1 km du site. (Péril aviaire modéré selon Transport Canada)
10. Une marina à 2.8 km du site. (Péril aviaire modéré selon Transport Canada)
11. Possibilité de présence de chevreuil sur la piste et à proximité.
(Voir ci-joint, Supplément de vol-Canada du ministère-CNV9/Aérodrome Neuville)

Pour Neuville rien, sauf un régime permissif qui ne requiert toujours aucune autorisation ni aucune permission du fédéral…ici, pas question de parler d’intérêt public !

Pourtant, selon le Règlement de l’Aviation Canadien (R.A.C) – Partie III, Norme 322, il y a 23 espèces qui constituent le péril faunique pour les aéronefs. Presque toutes ces espèces se retrouvent à Neuville. La plus dangereuse de tous, est le cerf ou plus communément appelé CHEVREUIL !

https://www.google.ca/url…

Autrement dit, la piste de l’aérodrome de Neuville est construite en plein cœur de l’habitat de l’espèce animale la plus dangereuse pour les aéronefs et le cours d’eau protégé sous la piste lui sert d’abreuvoir pour le cervidé.

Contrairement au Parkland County Airport, les préoccupations et risques qui sont liées aux procédures d’intervention d’urgence, à la gestion de la faune et à la sécurité aérienne…ne sont pas assez importants à Neuville Qc. pour soulever l’intérêt public au ministère !

Pour Transports Canada, est-ce que le niveau de sécurité pour les aérodromes peut varier d’une province à l’autre ?

À voir les faits, c’est une question que l’on doit se poser très sérieusement !

Les élus de Neuville font ce qu’ils peuvent avec ce gâchis, mais l’aéronautique comme dirait l’autre…c’est fédéral!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>