Archives de Catégorie : communiqué

Une ceinture de sécurité

Lors de la séance du conseil municipal du 2 juillet, en réponse à une question d’une citoyenne, monsieur le maire Bernard Gaudreau a confirmé que la ville de Neuville avait signifié à deux cultivateurs, un avis de réserve sur une bande de terre de 15 pi de large tout autour du terrain de l’aéroport. En vertu de cet avis de réserve, les deux propriétaires ne peuvent ni vendre, ni ajouter de la valeur au terrain faisant l’objet de l’avis de réserve. C’est une forme d’expropriation avant la lettre. Lire la Suite

Communiqué du Comité neuvillois de défense du bien commun

Voir le communiqué sur ce lien. (cliquez sur le bouton orange “download file” environ au centre).

Voir aussi le rapport d’inspection complet de la MRC (cliquez sur le bouton orange “download file” environ au centre) relativement au cours d’eau Campagna obtenu par le Comité grâce à la loi d’accès à l’information.

 

Communiqué de presse du NPD

Communiqué

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE
15 MAI 2012

AÉROPORT DE NEUVILLE: LA DÉPUTÉE ÉLAINE MICHAUD DÉPOSE UNE IMPORTANTE MOTION AU PARLEMENT
Le libellé de la motion demande au gouvernement d’adapter les règlements pour obliger les promoteurs à consulter les autorités locales et les résidants avant la création d’un aéroport 

Lire la Suite

Communiqué de presse de Michel Matte

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
HEBDOS LOCAUX

Aérodrome privé de Neuville

Retour sur la rencontre du 14 mai 2012 avec le Ministre fédéral des Transports, l’honorable Denis Lebel Lire la Suite

LE PARTI QUÉBÉCOIS PRÉSENTERA UNE MOTION POUR EMPÊCHER HYDRO-QUÉBEC DE BRANCHER LE PROJET D’AÉRODROME

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Aérodrome de Neuville

LE PARTI QUÉBÉCOIS PRÉSENTERA UNE MOTION
POUR EMPÊCHER HYDRO-QUÉBEC DE BRANCHER LE PROJET D’AÉRODROME

Lire la Suite

La Ville de Neuville rappelle au ministre Lebel que les règlements municipaux et les lois provinciales doivent s’appliquer dès maintenant.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

« Le ministre Lebel pourra‐t‐il toujours agir en faveur des citoyens de Neuville après la rencontre du 14 mai 2012 sur le projet d’aérodrome privé à Neuville ?»

Neuville, le 13 avril 2012 – À la suite des différentes déclarations au cours des dernières semaines du ministre des Transports du Canada, monsieur Denis Lebel, concernant sa position de ne pas intervenir dans le projet d’aérodrome à Neuville, et suite au communiqué émis hier, le 12 avril, par le député provincial monsieur Michel Matte fixant la date de la «rencontre de gouvernement à gouvernement » au 14 mai prochain, la Ville de Neuville rappelle au ministre Lebel que les règlements municipaux et les lois provinciales doivent s’appliquer dès maintenant.

« Le gouvernement fédéral cherche à se soustraire de ses responsabilités de contrôle et de supervision tout en empêchant les deux autres paliers de gouvernement d’intervenir dans leurs champs de compétences. Pendant ce temps la construction de l’aérodrome se poursuit !»

Les démarches du gouvernement provincial vont dans le même sens que celles de la Ville de Neuville mais le temps presse ! « Le ministre Lebel pourra‐t‐il toujours agir en faveur des citoyens de Neuville après la rencontre du 14 mai 2012 sur le dossier d’aérodrome privé à Neuville ?» Le ministre Lebel considère qu’il est trop tard pour Neuville alors que l’aérodrome est toujours en construction en date du 12 avril. Après l’atterrissage de quelques avions l’automne dernier, avant les grands travaux, voilà des mois que l’aérodrome est fermé pour la vraie construction. Le ministre Lebel devrait donc se prévaloir immédiatement de ses prérogatives ministérielles afin de surseoir à toute demande actuelle, suspendre tous travaux de construction et toutes démarches administratives tant qu’il ne pourra pas adresser ce dossier avec les représentants du gouvernement Québécois et de la municipalité de Neuville. La Ville est toujours déterminée à poursuivre ses démarches juridiques et politiques afin de faire respecter les lois et règlements du Québec, les droits des citoyens et d’assurer le maintien de l’ordre public sur son territoire. « Le gouvernement fédéral devrait agir immédiatement et travailler avec le gouvernement du Québec et la Ville de Neuville plutôt que d’exclure la Ville des discussions et attendre que le temps règle les choses. »

‐ 30 ‐

SOURCE : Ville de Neuville (www.ville.neuville.qc.ca)
POUR INFORMATION : Andrée Gosselin
Directrice générale par intérim
Tél. : 418 876‐2280 poste 224
P.J. : Photo

L’aérodrome de Neuville encore en construction hier le 12 avril 2012.

Lettre ouverte d’un citoyen de Neuville au ministre Lebel

Voici une lettre ouverte transmis au ministre des transports fédéral Denis Lebel ainsi qu’a plusieurs journaux par un citoyen de Neuville:

Lettre ouverte au Ministre fédéral des transports Denis Lebel :

Monsieur le ministre, dites-moi : Dans la phrase :‘’Les gens de Neuville ne veulent pas d’aérodrome‘’,qu’est-ce qui est si difficile a comprendre ? Est-ce que c’est la première partie : ‘’Les gens de Neuville’’ … ou bien la deuxième : … ‘’ne veulent pas d’aérodrome’’?

Plus sérieusement, votre non-intervention dans le dossier de l’imposition de force d’un aérodrome sur une terre agricole et maraîchère, à proximité de plusieurs familles et d’un village patrimonial nous révèle votre système de valeurs en démontrant trois choses :

  1. Pour vous, les loisirs aériens d’une poignée d’individus privilégiés passent devant la protection du territoire agricole et de l’autosuffisance agro-alimentaire des québécois ;
  2. L’opinion de la majorité des simples citoyens ne vous intéresse pas ;
  1. Et surtout, les loisirs aériens d’une poignée d’individus privilégiés passent devant l’environnement, le droit à la quiétude et à la santé de tous les citoyens d’une collectivité.

Monsieur le ministre, je n’aime pas ce que je vois et cela démontre que vos valeurs sont complètement à l’envers des miennes. Si vous croyez vraiment que l’imposition de cet aérodrome de force est un si grand bienfait, alors, je vous souhaite très sincèrement la même chose dans le voisinage immédiat de votre résidence principale ou au moins celui de votre chalet mais je serais surpris que cela n’arrive car je suis convaincu plutôt que vous utiliseriez tout le poids de cette fonction pour laquelle nous vous payons pour l’empêcher.

Françoys Drolet

Neuville

Communiqué de la Ville de Neuville

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

LA DÉCLARATION DU MINISTRE DES TRANSPORTS DU CANADA
MOTIVE LA VILLE DE NEUVILLE À POURSUIVRE SA BATAILLE

Neuville, le 15 mars 2012 – À la suite de la position et des propos du ministre des Transports du Canada, monsieur Denis Lebel, le maire de Neuville, M. Bernard Gaudreau, se dit outré et motivé plus que jamais à mener bataille contre une situation aussi aberrante. Actif dans le dossier depuis déjà 15 mois, la Ville de Neuville est déterminée à poursuivre ardemment ses démarches juridiques et politiques afin de faire respecter les droits des citoyens et d’assurer le maintien de l’ordre public sur son territoire. La Ville de Neuville a commandé une analyse juridique de l’ensemble du dossier afin de lui permettre d’évaluer tous les recours possibles en regard de ce projet d’aéroport privé. Lire la Suite

 

convocation

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

 

Convocation de presse du parti québécois et du comité de citoyen de Neuville

Québec, le 27 février 2012 – La députée de Taschereau et porte-parole de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, tiendra avec les représentants du comité de citoyen de Neuville  un point de presse au cours duquel elle fera état de la position du Parti Québécois dans le dossier de construction de l’aéroport de Neuville.

 

 

 

AIDE-MÉMOIRE

 

 

DATE :     Lundi 27 février 2012

HEURE :              13h30

LIEU :       540 route Gravel

 

– 30 –

RENSEIGNEMENT :            Pierre Maheux
___________________418 646-6090

Un mot de Huguette Simard, voisine directe malgré elle de l’aéroport de Neuville

Suite à un communiqué émis le 24 janvier par Neuville Aéro (Martin Mercier) je me dois de vous livrer ma version des choses.

Juillet
Un homme se présente dans la cour de ma maison et demande à mon mari si on est à vendre car depuis longtemps il cherche un endroit comme celui-ci : tranquille, isolé et pas loin de la ville. Mon mari lui dit que pour le moment on n’est pas intéressés à vendre. (Nous apprendrons plus tard que cet homme n’était nul autre que Martin Mercier.)

Septembre
Steve Sénéchal  vient voir mon mari qui est à l’extérieur dans son garage pour savoir s’il serait intéressé à vendre. Il explique que les promoteurs de l’aéroport ont fait des offres d’achat à Ferme Langlois et Fils : 350 000$ pour une terre qui valait 64 000$ (et non pas 100 000$). Et 2 autres terres au nord de celle de Langlois ont aussi reçues des offres. Steve Sénéchal dit que ça niaise : la ville a bloqué l’achat en faisant une offre.

Nous savions tous que la ville bloquait la vente et que la stratégie des promoteurs était à ce moment de faire des offres à d’autres propriétaires de ferme. Alors mon mari a dit « Si vous voulez m’acheter moi c’est le double.» Quand on n’est pas intéressés à vendre et qu’on sait la stratégie qui se faisait, c’était la réponse à donner. On n’a pas eu de réponse et on n’en attendait pas.

Mi-novembre
La vente de la terre  de Ferme Langlois et Fils est faite et M. Mercier m’appelle pour nous rencontrer. Il nous explique que  les décollages et les atterrissages se feront au-dessus de notre serre, qui est près de la maison. Je lui demande s’il serait possible de faire la piste de façon à se diriger pour ne pas passer au-dessus de nous. Une chose pas possible qu’il dit car c’est une demande de Transport Canada, ça doit être parallèle à la route 40. Nous apprendrons plus tard en parlant à Transport Canada que c’est inexact. Par la suite M. Mercier offre de déplacer la serre et aussi le lac qui alimente mon arrosage: une offre immédiatement refusée. Je vous demande à vous qui lisez ceci : si vous étiez à notre place et que votre voisin, qui venait d’arriver en face de chez vous, vous offrait de déplacer votre piscine et votre cabanon parce qu’ils sont dans ses jambes comment le prendriez-vous?  C’est à ce moment que mon mari a dit à M. Mercier et Sénéchal que nous n’avions rien contre eux mais que nous ne voulions pas d’aéroport en face de nous parce que ce ne sera pas vivable pour nous.

C’est ainsi que ça s’est passé. À vous de vous faire votre propre opinion.

C’est ma première et dernière intervention.

Huguette Simard

 

Communiqué de la Ville de Neuville: “Les promoteurs de l’aéroport ne sont pas les bienvenus à Neuville.”

Voici le communiqué de la Ville de Neuville d’aujourd’hui qui remet les pendules à l’heure par rapport aux “faussetés absurdes” propagées par les promoteurs et qui stipule que ces derniers ne sont “pas les bienvenus à Neuville”.

“Neuville Aéro” devrait peut-être d’ailleurs enlever le mot “Neuville” de leur nom et de leur projet d’aéroport.

http://www.ville.neuville.qc.ca/fileadmin/contenu/evenements/COMMUNIQU%C3%89__-_25_janvier_2012.pdf

MESSAGE IMPORTANT AUX CITOYENNES ET CITOYENS DE NEUVILLE

Voici le communiqué reçu par tous les citoyens de Neuville aujourd’hui par la poste de la part du comité de citoyens de Neuville:

« L’aéroport de la discorde », c’est le titre que s’est mérité Neuville à la une du journal le Devoir le 13 décembre dernier. Il y a lieu de faire une récapitulation des faits qui ont conduits notre ville à faire les manchettes.

Au cours de l’année 2011, des promoteurs avisent la ville qu’ils vont construire un aéroport privé sur une terre agricole chez nous. Ils n’ont aucunement à se préoccuper des règlements de zonage, de la loi sur la protection du territoire agricole ou des lois québécoises sur l’environnement. Pourquoi ce traitement de faveur? Parce qu’un jugement récent de la Cour suprême a décrété que tout ce qui touche l’aéronautique est de compétence exclusive du fédéral y compris le lieu d’implantation. Les deux juges québécois de cette cour expriment clairement leur dissidence sur ce dernier point. Les promoteurs ont donc le feu vert.

Après 9 mois d’opposition, sans aucun écho du ministre Denis Lebel et face à une impasse législative créée par la Cour suprême, les élus de Neuville ont cherché à éviter le pire en signant un protocole qui civilise timidement l’usage de cet éventuel aéroport (par exemple, interdiction des vols après 21 h). Mais, contrairement aux prétentions du ministre Denis Lebel et des promoteurs, ce protocole n’est en rien une acceptation du projet. L’opposition du maire et des conseillers à ce projet est et a toujours été ferme.

Les promoteurs, armés du jugement de la Cour suprême, ont donc pris d’assaut en novembre 2011 une terre agricole de Neuville en travaillant tant le jour que la nuit pour commencer à créer la piste qu’ils voulaient, dans un premier temps, louer au club d’aviation Les Ailes Québécoises (plus de 100 membres et 50 avions).

Les citoyennes et citoyens ne l’entendaient pas de la sorte et personne n’a baissé les bras. Une organisation efficace de gens déterminés a réussi à convaincre la grande majorité de la population à exprimer leur profond désaccord à l’égard de ce coup de force auprès du ministre fédéral Denis Lebel en signant une pétition. Notre députée fédérale Élaine Michaud et Denis Coderre, critique libéral des Transports, multiplient les questions au ministre Denis Lebel sans obtenir de réponses. Même une demande de rencontre avec le maire de Neuville est rejetée par le ministre.

Certains observateurs ont pris conscience de ce qui se passe à Neuville et, chaque semaine, de nouveaux acteurs s’ajoutent à la liste. Tous constatent le fait suivant : ce qui se passe à Neuville peut se produire partout au pays et  aucune municipalité n’est à l’abri de ces promoteurs d’entreprises socialement inacceptables et contraires à toute règle démocratique.

Neuville a reçu l’appui inconditionnel de la Fédération québécoise des municipalités et de son président Bernard Généreux. La Fédération nous fournit même l’expertise de ses services pour nous conseiller sur l’imposition éventuelle d’une taxe importante sur la nuisance à laquelle seraient soumis tant l’entreprise que ses utilisateurs.

La détermination des citoyennes et citoyens de Neuville a permis d’informer les pilotes des Ailes Québécoises des vrais enjeux en cours et ceux à venir pour eux, lors de leur assemblée générale. Le résultat : une division profonde chez les membres du Club et un report du vote sur leur déménagement à Neuville au 17 janvier prochain.

Rien n’est joué : Transports Canada n’émet pas de permis, ni d’autorisation pour la construction d’un aérodrome. Ce qui veut dire que, pour l’instant, les promoteurs n’ont absolument rien entre les mains, aucune certification; c’est simplement un projet privé dont la construction barbare est protégée par le jugement.

Le ministre Lebel peut voir à ce qu’une réglementation ministérielle ou une entente administrative entre Québec et Ottawa puisse soumettre les promoteurs aux lois de l’Assemblée nationale, comme nous y sommes soumis, nous les citoyens ordinaires, les 99% de la population.

La lutte continue. Nous ferons tout pour bloquer ce projet et les promoteurs devront assumer le coût de leur incurie et de leur mépris.

Voici comment chacune et chacun de nous pouvons agir dans les jours qui suivent :

1) Téléphoner au ministre Denis Lebel à son bureau de comté au : 1-800-667-2768 et à Ottawa : 613-996-6236

2) Contacter monsieur André Lapointe (Directeur général régional, région du Québec) à Transports Canada : andre.lapointe@tc.gc.ca

3) Remplir une plainte en ligne au Secrétariat de l’aviation civile.

Il n’est pas normal qu’en 2011, au Canada, une poignée de promoteurs puisse faire fi de l’opinion de toute une population, de son conseil de ville et de son maire, à leurs seuls bénéfices. Enjoignez vos proches et amis à agir et unissons nos voix contre ce type de développement sauvage.

À vos claviers citoyens et faites entendre votre mécontentement pour que la démocratie puisse reprendre la place qu’elle mérite.

Le Comité de citoyens de Neuville

N.B : Les frais de cet envoi sont assumés personnellement par des membres du Comité de citoyens de Neuville contre le projet d’aéroport. Nous vous informerons de la suite du combat dans trois semaines et d’ici là, nous profitons de cette occasion pour vous souhaiter de Joyeuses Fêtes!